J’ai testé pour vous: les Salomon S-Lab Sense Ultra 2

Salomon S-Lab Sense Ultra 2
Salomon S-Lab Sense Ultra 2

Ayant l’habitude de courir avec la Salomon S-Lab Sense Ultra, je voulais me faire un avis sur la S-Lab Sense Ultra 2 qui vient de sortir. Et pour se faire un avis, rien de mieux qu’un test grandeur nature ! Je ne sais pas vous mais lorsque j’ai une nouvelle paire de baskets (trail ou route) c’est mieux que Noël ! Je suis comme une gosse et je n’ai plus qu’une envie : « voir si elles courent vite 😊 ». Les ayant achetées le vendredi, je n’ai pu résister à faire ma petite séance de footing de 20 minutes avec, même si j’ai fait de la route et que c’est une pure trail.

Les premières impressions

Salomon S-Lab Sense Ultra 2
Salomon S-Lab Sense Ultra 2

Commençons par le commencement : l’impression à l’enfilage ! Déjà elles me plaisent énormément, elles sont jolies ! Bon c’est sûr, on s’en fiche… Je suis la première à dire qu’on écoute ses sensations et qu’on oublie la vue lorsqu’on choisit une paire de running, mais j’avoue qu’elles me plaisent 😍.
Je les enfile… et là je me dis tout de suite qu’elles chaussent un peu plus grand que la version 1 avec laquelle je cours depuis 8 mois. J’ai plus de place à l’avant du pied mais je me sens également moins serrée au niveau du coup de pied. Mon pied est toutefois maintenu par le chausson intégré. C’est le grand plus de la marque Salomon.
Je me lève, je sens bien l’amorti. Il faut savoir que la Salomon S-Lab Ultra Sense est la seule basket actuellement à proposer un amorti adapté à la pointure: plus la pointure est grande, plus il y a d’amorti. Je pense également que l’amorti que je sens bien tient aussi au fait que les miennes sont bien usées !
Le gros changement que j’adore vraiment c’est le système Quicklace ! Il passe désormais dans la languette, le maintient est vraiment plus important et encore plus facile. Il en est de même pour le range-lacet, il suffit désormais de glisser le lacet dedans sans tirer sur la languette Salomon et risquer qu’elles vous restent dans la main (ça sent le vécu…)

Et sur le terrain ?

Parlons maintenant de la pratique ! Rendez-vous dimanche matin à Remiremont pour le Chrysatrail: 31km, 1100m de D+ sous une pluie diluvienne (ou plutôt « vosgienne » 😂) sont au programme. J’y vais à reculons. Ce n’est pas que je n’aime pas la pluie mais là ce sont de belles grosses gouttes et le matin au réveil… Retrait des dossards, comme d’habitude je ne suis pas très en avance ! Je rejoins plein de copains de groupes différents: « L’Impala », « les Tuches », « les Vosgrunners »… C’est une grande famille le trail !

Le Chrysatrail

Salomon S-Lab Sense Ultra 2 Chrysatrail
Salomon S-Lab Sense Ultra 2 Chrysatrail

Nous restons sous le préau jusqu’au départ. Une seule question se pose sur toutes les lèvres: ce trail sera-t-il gras ? Un peu, beaucoup, … ?
Le départ est lancé ! Petite portion route et nous entrons dans le vif du sujet. De la boue, il y en a, c’est certain, mais finalement il ne pleut pas si fort. Ou alors on s’y habitue vite 🙂 ! J’ai serré mes baskets un peu plus que d’habitude car le chausson est un peu large et avec la boue et l’eau, les baskets ont toujours tendance à se détendre un peu. Je me sens bien maintenue, peut-être même un peu trop. Le laçage nécessitera quelques réglages ultérieurement. Les conditions sont idéales pour mon test car nous avons droit à du single très souple en forêt, des descentes bien techniques avec des pierriers, de la boue bien épaisse, de la boue liquide, de la boue sournoise dans les champs. Et oui il y a différents type de boue ! Nous aurons également des parties bitumes et une bonne côte à 30%. De quoi mettre mes S-Lab Sense Ultra à l’épreuve !

Mon ressenti

Dans la boue elles tiennent ! Pas de risques de laisser votre paire de running dans un bourbier sans nom si vous avez lassé correctement votre chaussure ! Le maintient sur le dessus du pied est impressionnant. C’est fort appréciable car cela veut dire également que vos appuis sont plus sûrs, que sur terrain gras vous perdez donc moins d’énergie et réduisez le risque de blessures. Je n’avais pas l’impression que la semelle en Contagrip® ait beaucoup changé visuellement mais l’accroche est vraiment performante, pas de dérapages, contrôlés ou non ! J’ai pu tester l’accroche sur des descentes bien variées dont une technique alternant boue et pierrier. J’ai démarré prudemment et j’ai pu rapidement faire confiance à mes sensations et me faire plaisir ! Cailloux et pluie sont, en général, la hantise du coureur et sincèrement je n’ai pas glissé une seule fois ! La basket bien sûr ne fait pas tout en descente, mais l’interaction entre son accroche et le sentiment de sécurité que vous aurez, permettra de prendre du plaisir dans les descentes techniques et de gagner par la même occasion quelques places au classement ! En montée, toujours une très bonne accroche et une grande stabilité. On peut monter sur l’avant du pied sans peine, sans perte d’énergie inutile. Dernier élément important : la relance ! Bon, je ne suis pas la plus rapide mais j’ai dû me « battre » un peu pour conserver ma 3ème place féminine surtout que nous arrivons (les filles) dans un mouchoir de poche ! Je peux donc dire que le poids un peu plus important de cette version (300g contre 275g sur la 1ère version) ne pénalise pas les relances sachant qu’elle est tout de même faite pour du long comme le dit son nom ! Au contraire de certaines autres paires que je ne mets que sur du long pour le confort, je trouve la S-Lab Sense Ultra très polyvalente !

Petit bémol

Un bémol, il en faut bien un: j’ai ressenti une petite gêne au niveau du creux de la voûte plantaire, que je n’ai jamais eu dans mes précédentes paires. Rien de méchant mais je pensais avoir une ampoule, et finalement c’est juste une petite irritation (je ne me savais pas si douillette). Je pense toutefois que cette gêne est due à mes semelles orthopédiques, comme la basket chausse un peu grand ma semelle ne remplit pas complètement la basket, il doit y avoir pour le coup un petit frottement. Il faudra donc que j’envisage de faire quelques petits réglages lors de mes prochaines sorties (essayer avec une paire de chaussettes différente, régler le serrage…).

Pour résumer

Vous recherchez une paire de chaussures polyvalente, confortable, capable de vous accompagner sur de longues distances mais capable aussi de vous procurer des sensations lorsque vous souhaitez accélérer tout en vous protégeant sur des terrains parfois techniques alors la nouvelle version de la Sense Ultra sera votre nouveau compagnon de jeu idéal ! Enjoy !

Salomon S-Lab Sense Ultra 2
Salomon S-Lab Sense Ultra 2

Prochain défi le 1er avril prochain : le 49km du Médianitrail à Moyenmoutiers (www.medianitrail.fr): 2500m de D+ ! On monte progressivement en volume en vue de l’objectif !

Mes petites astuces pour entretenir vos paires de trail ou de running :

Surtout ne les lavez jamais en machine ! Vous allez les déformer ! Les matériaux utilisés pour leur fabrication sont techniques, il faut en prendre soin. Alors si votre trail n’a pas été trop boueux, il vous suffit de les laisser sécher à l’air libre. Il est conseillé d’enlever la semelle de propreté et de la laver à la main. Une fois vos baskets sèches, brossez les avec une brosse douce pour les débarrasser des restes de terre et de poussière. C’est très important de les nettoyer rapidement: si vous laissez la terre et la poussière plusieurs jours sur le mesh, celui-ci va durcir et se fragiliser risquant alors de se déchirer rapidement.
Si votre trail était vraiment boueux et que vous en avez autant à l’intérieur qu’à l’extérieur alors vous pouvez les savonner à l’eau tiède à la main. Le plus important étant de les faire sécher naturellement et rapidement. Pour cela on évite à tout prix le contact avec une source de chaleur trop importante (radiateur, soleil d’été…) au profit de papier journal ou essuie-tout pour enlever l’humidité plus rapidement et ainsi se prémunir des mauvaises odeurs !
L’utilisation de guêtres en course, vous permettra bien sûr d’avoir les pieds plus au sec tout en évitant à la boue, la neige ou encore le sable de pénétrer dans vos chaussures. Vos nouvelles amies subiront alors beaucoup moins le climat changeant de la montagne et leur espérance de vie sera ainsi prolongée !

Incoming search terms:

  • salomon s lab sense ultra 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *