FRÉDÉRIC ARNAUD : SES SENSATIONS AVANT DE S’ENVOLER POUR LE MARATHON DES SABLES 2015

MdsNous avions rencontré il y a quelques semaines, Frédéric ARNAUD, coureur meurthe-et-mosellan, pour une petite entrevue (à lire par ici) en vue de sa participation à l’édition 2015 du Marathon des Sables. La date fatidique approche, et c’est l’heure pour nous de faire le point avec Frédéric, sur son ressenti avant la course et sur les dernières étapes de sa préparation …
Bonne nouvelle, nous pourrons suivre sa course en direct, au fur et à mesure des étapes, sur le site www.marathondessables.com, ainsi que l’arrivée des concurrents grâce à une caméra live !
TOUS DERRIÈRE FRÉDÉRIC !!!

Blog Sport-Diffusion : A un peu plus d’une semaine du départ, comment vous sentez vous ?
Frédéric : J’ai à la fois très envie d’être sur la ligne de départ mais je suis aussi plutôt inquiet quand à ma forme dans une semaine. Je préfère ne pas forcer et me reposer, le départ est maintenant dans 8 jours.

J’ai tenu mon planning d’entraînement avec environ 100 km par semaine en 5 sorties, malheureusement interrompu il y a 10 jours par une intoxication alimentaire qui m’a fortement affecté et qui a mis un arrêt brutal à mon entrainement.

B S-D : Comment se sont déroulées les dernières semaines d’entraînement ?
FA : C’était la première fois ou je tenais un rythme d’entrainement élevé sur une si longue période (environ 3 mois). On passe par plusieurs phases de l’euphorie à la grande lassitude; on se rend compte que la contrainte est assez forte et que le groupe (les amis qui participent à l’aventure et la famille !) est indispensable pour arriver à suivre ses objectifs fixés. J’ai essayé courir tout le temps avec un sac à dos chargé à 3 kg et sur les sorties longues du dimanche, nous prenions notre sac de course chargé à 6-7 kg. Les sensations étaient alors assez bonnes et, passés les premiers kilomètres ou la gêne se fait sentir, on en finit par oublier le sac…..mais avec quelques kilos de plus et une température élevée, je pense qu’il en sera autrement.

B S-D : Quels sont les conseils que vous avez suivi au niveau de l’équipement ?
FA : Le point crucial reste celui des pieds et nous sommes prévenus qu’un mauvais choix de chaussures ou de chaussettes peut provoquer des ampoules (le frottement du sable, aïe aïe aïe …), ce qui peut être terrible pendant une course de 260 km sur du sable. J’ai couru un mois avec mes Gel Nimbus que j’ai choisi une pointure au dessus de ma pointure de chaussure de course; j’ai fait coudre sur les chaussures un velcro pour fixer des guêtres pour empêcher le sable de rentrer. Le dernier point important est de se « tanner » les pieds quelques semaines avant la course afin des les endurcir et les rendre moins sensibles aux ampoules; j’ai pour ma part  utilisé le jus de citron chaque soir (Un article sur ce point par ici). En parallèle, j’utilise 2 semaines avant le début de la cours la crème NOK anti échauffement dans cette même optique, pour préparer les pieds.
Par ailleurs, j’ai choisi de me « payer un peu de confort » en amenant un matelas; en effet, je me dis que la récupération doit être un élément clé et la qualité du  sommeil importante. Mais le confort pèse….400 grammes; certains de mes copains de course se passent de cet élément de confort et chacun fait ses choix et ses compromis en vue de ne pas trop se charger.
J’ai rassemblé l’équipement sur une période de 2 mois et je m’apprête à essayer de faire mon sac et surtout faire en sorte que tout rentre …

B S-D : Côté nutrition, comment allez vous procéder ?
FA : Là aussi, on calcule au plus léger possible mais il faut avoir environ 2500 kcal par jour et essayer d’avoir une alimentation variée; j’emporte pour chaque jour 2 plats déshydratés, une soupe, des gâteaux secs, des barres énergétiques salées et sucrées, des fruits secs et un peu de saucisson sec et fromage. Je vais confectionner un sac par jour afin de rationaliser l’alimentation.

B S-D : Quand décollez vous, et combien de jours d’acclimatation prévoyez-vous ?
FA : L’avion décolle ce vendredi 3 avril et après un trajet en bus puis en camion nous serons sur le bivouac le vendredi soir. La journée du samedi est consacrée aux différents contrôles et briefings et la course ne débutera que dimanche 5 Avril. Le matériel du sac sera quelque peu ajusté le samedi en fonction de la météo et de la forme du moment mais  passé le départ de dimanche, il faudra faire pendant 7 jours avec ce que l’on porte sur le dos.

B S-D : Quels sont vos sentiments à quelques jours du départ ? Peur ? Excitation ?
FA : J’ai vraiment envie d’y être; je ne connais pas l’Afrique et encore moins le désert et j’ai hâte d’être plongé dans cet environnement. Je n’ai aucune appréhension, que de l’envie.
Vous pourrez suivre la course en direct sur le site www.marathondessables.com; on y voit les chronos mais il y a aussi une caméra « live » sur la ligne d’arrivée.

Copie-de-millau-2013

Merci à Frédéric de nous avoir accordé quelques minutes durant sa préparation ! Toute l’équipe de Sport-Diffusion est derrière toi pour cette édition 2015 du Marathon des Sables, et va essayer de vivre cette course à travers ton aventure, BON COURAGE !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *